Tanitnews

Les pluies noient le Mozambique et font 66 morts


Les intempéries ont déjà causé la mort d'au moins 60 personnes.

Le bilan des fortes pluies dans ce pays avait été estimé à au moins 10 morts mais il a finalement été revu à la hausse mardi soir. "Malheureusement, il est dévasté", a rapporté sous couvert d'anonymat à l'AFP un responsable de l'Institut national de gestion des catastrophes (DMNI).

Le président du Malawi Peter Mutharika a décrété la semaine dernière l'état de catastrophe naturelle. L'évaluation des dégâts et du nombre de victimes en est encore à ses balbutiements, mais le prix du passage du cyclone s'annonce déjà très élevé pour le Mozambique, déjà victime d'une grave crise financière.

Plus de 6oooo personnes ont été sinistrées par ces inondations torrentielles. "La situation est désespérée, mais on n'a pas encore de détails", a dit à l'AFP un responsable de la Croix-Rouge sur place, Jamie LeSueur, "tout le soutien de la communauté humanitaire sera nécessaire au gouvernement du Mozambique pour réagir".

Près de 17 100 personnes auraient été déplacées dans les provinces de Zambézie, Tete et Niassa, qui abritent 15 centres de transit et près de 12 500 maisons qui, selon les informations obtenues, ont été détruites.

PSG/OM - Tuchel annonce le forfait de Cavani !
Edinson Cavani devra patienter après la trêve internationale pour faire son vrai retour à la compétition. Les forfaits de Draxler et Neymar étaient déjà certains, celui de Cavani est une mauvaise nouvelle.

Selon les informations données par Météo France, qui surveille les territoires français dans l'océan Indien, Idai est "un cyclone tropical extrêmement dangereux", avec une onde de tempête "mortelle " d'au moins quatre mètres le long de la côte et de six mètres près de l'embouchure de la rivière Pungwe, à Beira. Selon ses estimations, jusqu'à 600.000 personnes pourraient être affectées par le cyclone.

Les inondations ont également provoqué ces derniers jours 30 morts et laissé plus de 230.000 personnes sans abri dans le sud du Malawi voisin, selon les autorités locales.

Les autorités locales ont monté à la hâte près de 200 camps de tentes pour accueillir les sinistrés, qui y vivent dans des conditions précaires à la merci du paludisme.

Le Mozambique et le Malawi, deux des pays les plus pauvres du monde, sont soumis depuis des années déjà à de longues périodes de sécheresse alternant avec des épisodes de fortes pluies dévastateurs.

S'agissant de la livraison de l'aide, des stocks alimentaires ont été identifiés dans les pays touchés et ailleurs dans la région de l'Afrique australe, comme en Afrique du Sud et en Zambie.

Articles Liés

Commentaires