Tanitnews

La première image d'un trou noir sera certainement révélée cette semaine


La fin du suspens approche: des astronomes du monde entier, réunis sous le projet Event Horizon Telescope, présentent ce mercredi le résultat d'une observation croisée visant à capturer l'image d'un trou noir, une première dans l'histoire de l'astronomie.

Prédits par la théorie mais jamais directement observés, les trous noirs, dont on pourrait voir la première image mercredi 10 avril, restent parmi les objets les plus énigmatiques de notre cosmos.

Mais en combinant huit télescopes repartis sur le globe, l'EHT est parvenu à créer un télescope virtuel d'environ 10.000 km de diamètre, proche de la taille de la Terre. Les premières données ont été collectées en avril 2017 grâce à une collaboration de plus de 200 chercheurs travaillant avec les télescopes situés en France, au Groenland, au Chili, en Antarctique, en Espagne, au Mexique, à Hawaii et en Arizona. La science en a identifié deux types, poursuit l'AFP. Il se trouve à 50 millions d'années-lumière de la Terre, au centre de la galaxie M87.

À quoi s'attendre? Un trou noir est invisible et n'émet aucune lumière. Selon Avi Loeb de l'Université de Harvard: " Ils ont essayé d'obtenir une image de l'ombre du trou noir, ce qui est très différent de l'ombre projetée par un objet opaque, car un trou noir n'est pas opaque, il absorbe la lumière ". Cela a influencé la croyance populaire qu'il s'agirait d'une sphère sombre entourée d'un anneau lumineux ou d'un croissant de lumière. On ne peut donc pas directement les observer.

Le Bayern écrase Dortmund et prend les commandes au classement — Bundesliga
La saison n'est pas terminée, mais si nous faisons encore des performances comme celle-là, c'est fichu pour le titre. L'axe sera constitué par le Suisse Manuel Akanji et le Français Dan-Axel Zagadou, formé au PSG.

Jusqu'à présent, notre connaissance au sujet de ces trous noirs est basée sur des rendus ou des modèles produits par des artistes et des scientifiques. Il estime que les images ainsi capturées par l'EHT devraient être assez floues, ce qui s'explique par le fait que même Sagittarius A*, qui est pourtant supermassif, " est en réalité très petit dans le ciel ". C'est du moins ce qu'affirme la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein, qui permet d'expliquer le fonctionnement des trous noirs, sans en dévoiler tous les mystères.

Six conférences auront lieu demain dans le monde pour présenter les résultats de l'EHT.

Nous vous proposons de suivre ci-dessous celle qui se tiendra au siège de la Commission européenne à Bruxelles dès 15 heures.

Articles Liés

Commentaires