Tanitnews

Amazon écoute-t-il vraiment nos discussions grâce à l'enceinte Alexa ?


Sauf qu'il semblerait que, même quand on ne l'a pas sollicité, ce bijou de technologie "espionne " les conversations de ses utilisateurs.D'après une enquête du magazine américain Bloomberg Technology, des milliers d'employés d'Amazon sont chargés d'écouter certaines discussions des utilisateurs de l'enceinte pour améliorer la reconnaissance vocale de l'assistant. Si l'entreprise ne mentionne aucunement que des humains écoutent ces conversations, ses salariés sont apparemment indispensables à l'amélioration d'Alexa. Des milliers d'hommes et de femmes, suspendus à leurs écouteurs, peuvent y retranscrire jusqu'à un millier d'extraits sonores, pendant neuf heures par jour.

À la mi-janvier, 100 millions d'appareils étaient équipés de l'assistant personnel intelligent d'Amazon, Alexa.

Bloomberg explique que les équipes qui passent en revue les conversations d'Alexa sont à la recherche de termes comme "Taylor Swift", afin d'aider l'assistant à mieux comprendre que les utilisateurs font référence à la chanteuse.

Fortnite - Saison 8 : Le van de rétablissement arrive très bientôt
Le Van de rétablissement permettra aux joueurs de ramener leurs coéquipiers à la vie à n'importe que moment de la partie. Celles-ci avaient été découvertes par les fans en mars, peu après le début de la saison 8.

"Nous prenons la sécurité et la confidentialité de nos clients très au sérieux". Après l'avoir mentionné à leur hiérarchie, ils ont été informés qu'Amazon ne souhaitait pas réagir à la situation. Dans ce cadre, les employés n'ont pas d'accès direct à des informations qui leur permettraient d'identifier une personne ou un compte. "Toutes les informations sont traitées avec la plus grande confidentialité et nous utilisons l'authentification multifacteurs pour restreindre l'accès, le chiffrement des services et des audits de notre environnement de contrôle pour le protéger". L'enquête de Bloomberg révèle que les enregistrements de certaines conversations font parfois l'objet de moqueries au sein des employés. Sur son site web, la firme ne précise pas que les interactions vocales peuvent être entendues par des êtres humains. Et si l'utilisateur peut limiter via les paramètres de confidentialité d'Alexa l'utilisation qui est faite de ces enregistrements, il ne peut jamais empêcher cette transmission. Mais, il arrive qu'Alexa commence un enregistrement sans aucune demande de la part de l'utilisateur ou par accident. Chaque auditeur transcrit ainsi jusqu'à 100 enregistrements par jour dans ces situations selon une source de Bloomberg. Par exemple, cette information nous aide à former nos systèmes de reconnaissance vocale et de compréhension du langage naturel. C'est aussi le cas chez Google et Apple avec leurs propres assistants vocaux Google Assistant et Siri.

À VOIR AUSSI - Enceintes connectées: mettriez-vous un "espion" dans votre salon?

Articles Liés

Commentaires