Tanitnews

La sonde israélienne s'est écrasée sur la Lune


Pour plus d'informations, consultez l'article ci-dessous.

La sonde a été développée par une organisation privée, SpaceIL, qui a travaillé en partenariat avec la société aérospatiale Israeli Aerospace Industries (IAI), une des plus grandes entreprises de défense israéliennes. L'évènement est historique à plusieurs titres.

Cette première tentative d'Israël a échoué. Si l'alunissage de cette immense araignée à cinq pattes de 585 kilos s'était couronné par un succès, Israël aurait été le quatrième pays à réussir un tel exercice, après les États-Unis, la Russie et la Chine.

"Nous n'y sommes pas arrivés", a déclaré l'homme d'affaires et philanthrope Morris Kahn, qui a largement financé le projet. Cependant au cours des 21 minutes qui ont suivi la séquence d'atterrissage, l'atterrisseur robotique sans pilote subissait périodiquement des pannes de moteur et de communication, a annoncé l'équipe d'assistance.

Hausse des tarifs de l'électricité : deux associations en appellent à Macron
L'État devrait bientôt appliquer une hausse de 5,9 % du tarif réglementé de vente de l'électricité. D'ailleurs, elles comptent saisir le Conseil d'Etat en cas de hausse des prix.

Morris Khan, patron de SpaceIL, a contribué à hauteur de 40 millions de dollars au budget de la mission, d'un montant de 100 millions de dollars. "Si vous ne réussissez pas la première fois, vous essayez encore.", a déclaré hier le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. "Mais je pense que nous avons parfaitement le droit d'être fiers ".

L'engin avait été lancé le 22 février depuis la base américaine de Cap Canaveral en Floride, via une fusée Falcon 9 de la firme américaine SpaceX, fondée par l'entrepreneur Elon Musk. Juste avant la tentative d'alunissage, Benyamin Nétanyahou a indiqué qu'il réfléchissait à lancer un programme spatial national.

L'alunissage était l'objectif principal de la mission, même si l'atterrisseur israélien devait notamment mesurer le champ magnétique au site d'alunissage avec un magnétomètre et partager les mesures avec la Nasa. Nous serons le quatrième pays à atterrir sur la Lune si nous persistons.

Des enfants israéliens regardent la tentative d'atterrissage sur la lune du vaisseau spatial israélien "Bereshit" à la résidence du président à Jérusalem le 11 avril 2018.

Articles Liés

Commentaires