Tanitnews

Dieselgate : l'ex-patron de VW, Martin Winterkorn, inculpé pour fraude


Il aurait dissimulé le trucage de millions de véhicules diesel afin de les faire paraître moins polluants.

Selon le parquet, Martin Winterkorn est inculpé de fraude aggravée, abus de confiance et infraction aux lois sur la concurrence parce qu'il n'a pas agi une fois qu'il était devenu clair, le 25 mai 2014, que des moteurs diesel avaient été manipulés grâce à des logiciels illicites permettant de rendre indétectables les excès de gaz polluants.

Mais la justice d'outre-Rhin n'a pas attaqué que les personnes morales que sont Volkswagen, Audi ou encore Porsche, puisque c'est désormais l'ancien PDG du groupe qui est dans le viseur des autorités.

Le parquet de Brunswick a également mis en accusation quatre autres personnes sans préciser ni leurs identités ni leurs fonctions passées ou présentes chez Volkswagen.

L'avocat de Martin Winterkornce dénonce la décision du parquet, lui reprochant de ne pas l'avoir "laissé prendre connaissance de l'ensemble des documents de la procédure".

L'ancien dirigeant risque aujourd'hui dix ans de prison.

PSG, Barça, Juve, le choix de Matthijs de Ligt est connu — Ajax
Matthijs de Ligt ne va pas faire de vieux os à l'Ajax Amsterdam . Il y a tellement de clubs intéressés par lui. Matthijs de Ligt va quitter l'Ajax .

"On reproche aussi à M. Winterkorn, qui avait dû démissionner en raison du scandale, de " ne pas avoir empêché la vente de voitures équipées de logiciels " capables de truquer les tests de niveau de pollution - le tout pour " procurer à l'entreprise un bénéfice et des ventes maximales ", écrit le parquet.

En réalité, Winterkorn avait été mis au courant en mai 2014 d'irrégularités sur ces émissions, d'abord aux USA, puis en Europe.

Par ailleurs, Martin Winterkorn, ingénieur de métier resté aux commandes de Volkswagen de 2007 à 2015, se vantait de connaître " chaque boulon " de ses modèles.

Martin Winterkorn a déjà été inculpé il y a près d'un an par la justice américaine et accusé de conspiration pour dissimulation. Volkswagen assure à l'inverse qu'une poignée d'ingénieurs a organisé la tricherie à l'insu de leurs supérieurs, et que les informations connues des dirigeants ne les obligeaient pas à s'adresser aux marchés.

Le "dieselgate" a jusqu'à présent coûté près de 29 milliards d'euros en rappels de véhicules et procédures judiciaires au géant de l'automobile.

Articles Liés

Commentaires