Tanitnews

Gaid Salah lance un dernier avertissement au général Toufik


Ahmed Gaïd Salah a certes, confirmé l'attachement de l'armée à la Constitution, mais contrairement à ses précédentes prises de parole, il n'a cité aucun article de la Loi fondamentale.

Le général Ahmed Gaid Salah a assuré ce mardi que l'armée algérienne était "bien équipée contre les ennemis de la nation, et non contre son peuple ". Ces objectifs, si l'on se réfère à la voix du peuple, c'est le départ de tous les symboles du système. La promesse du chef d'état-major qui intervient presque instantanément avec la démission du président du Conseil constitutionnel, Tayeb Belaïz, pèsera certainement lourd dans l'attitude de la rue, vendredi prochain. L'ex-Président algérien Lamine Zeroual a annoncé le 2 avril avoir rejeté la proposition de présider une instance de transition qui lui avait été faite par le général Toufik, avec l'accord de Saïd Bouteflika, frère cadet et conseiller d'Abdelaziz Bouteflika. Elle ne constitue, à bien lire le message du général de corps d'armée, qu'une étape parmi d'autres.

Ainsi, poursuit-il, l'ANP se considère "toujours mobilisée aux côtés de tous les dévoués, au service de son peuple et de sa patrie, pour honorer l'engagement qu'elle a pris afin de réaliser les revendications et les aspirations légitimes du peuple, pour construire un État fort, sûr et stable; un État où chaque citoyen trouve sa place naturelle et ses espoirs mérités". Le slogan "Djeich, Chaâb Khawa Khawa", trouvera toute sa signification.

Algérie : démission du président du Conseil constitutionnel, Taïeb Belaiz
Bensalah, qui a pris, contre son gré, l'intérim de la présidence de l'État, n'était absolument pas opposé à une démission. Aucune information n'a été fournie sur le nouveau président du Conseil constitutionnel qui demeure un illustre inconnu.

Le Général de Corps d'Armée supervisera, demain, l'exécution d'un exercice démonstratif avec munitions réelles, qui sera exécuté par des unités terrestres et aériennes, dans l'objectif d'évaluer la deuxième phase du programme de préparation au combat 2018/2019. Il insiste dans le même sens sur la " nécessité de suivre la voie de la sagesse et de la patience, étant donné que la situation prévalant au début de cette transition est exceptionnelle et complexe, nécessitant la conjugaison des efforts de tous les patriotes dévoués en vue de sortir indemne de cette épreuve ".

Le général de corps d'Armée a souligné, par la même occasion, que la décision de l'ANP quant à la protection du peuple "est une décision irréversible, quelles que soient les circonstances". Et pas seulement cela, l'armée qui ne ferme aucune porte en soulignant que "toutes les perspectives possibles restent ouvertes afin de surpasser les difficultés et trouver une solution à la crise dans les meilleurs délais", estimant que la "situation ne peut perdurer davantage, vu que le temps nous est compté".

" J'ai déjà évoqué, lors de mon intervention du 30 mars 2019, les réunions suspectes qui se tiennent dans l'ombre pour conspirer autour des revendications du peuple et afin d'entraver les solutions de l'ANP et les propositions de sortie de crise", a dit Ahmed Gaïd Salah dans un discours prononcé lors de sa visite à la quatrième région militaire à Ouargla. "Nous affirmons que nous comprenons ses revendications légitimes pour lesquelles nous nous sommes engagés à oeuvrer à les concrétiser", dira Ahmed Gaïd Salah Cette précision faite, le chef d'état-major parle au nom de l'institution qu'il dirige et affirme: "De notre part, nous réitérons l'engagement de l'Armée nationale populaire d'accompagner les institutions de l'Etat durant cette transition".

Articles Liés

Commentaires