Tanitnews

La Formule 1 de retour aux Pays-Bas dès la saison prochaine


Cela faisait plusieurs semaines que la rumeur d'un retour en F1 du Grand Prix des Pays-Bas circulait dans le paddock.

C'est par le biais des réseaux sociaux que les organisateurs l'ont annoncé.

C'est un partenariat formé par SportVibes, TIG Sports et le Circuit Zandvoort qui durera au moins trois ans avec la FIA. Ces deux nouvelles courses feront passer la saison de 21 à 23 courses c'est à dire à presqu'une course tous les 15 jours ce qui risque de faire un peu lourd à gérer pour certaines écuries.

Afin d'accueillir le Championnat du Monde de F1, la piste et les infrastructures vont être modifiées pour correspondre aux standards de la sécurité de la FIA. Selon De Telegraaf, il y aura bien un Grand Prix des Pays-Bas en 2020.

Une épreuve de Formule 1 sera présentée l'an prochain aux Pays-Bas pour une première fois depuis 1985.

Formule 1. Bottas en pole au GP d’Espagne
Les Flèches d'argent ont encore montré à Barcelone, l'ampleur de l'écart existant actuellement entre elles et les Ferrari. Sebastian Vettel, le plus rapide des pilotes de la Scuderia samedi avec la 3e place, est relégué à 866/1000e de Bottas.

La saison prochaine, nous aurons donc une toute nouvelle course urbaine dans la capitale vietnamienne, Hanoi, ainsi que le retour à Zandvoort, après une absence de 35 ans. une piste qui a contribué à la popularité du sport dans le monde entier.

Le pilote Max Verstappen (Red Bull), d'origine néerlandaise, occupe la troisième place au championnat des pilotes et compte un important soutien de partisans aux Pays-Bas. "L'orange est présent sur beaucoup de circuits du championnat, et aucun doute qu'il sera la couleur dominante dans les tribunes de Zandvoort ".

"C'est un circuit avec une longue et impressionnante histoire et c'est un vrai défi pour les pilotes".

Le dernier pilote à avoir remporté une course de F1 sur le circuit de Zandvoort a été Niki Lauda, alors pilote de McLaren et maintenant président non exécutif de l'équipe Mercedes.

"Dès le début de notre mandat en Formule 1, nous avons dit que nous souhaitions des courses dans de nouveaux lieux, mais aussi respecter les racines historiques de ce sport en Europe", explique Chase Carey, patron de la catégorie reine du sport automobile, dans un communiqué.

Articles Liés

Commentaires