Tanitnews

Nouveau vote sur le Brexit début juin — Royaume-Uni


Face à l'impasse parlementaire, le gouvernement et l'opposition travailliste avaient entamé début avril des pourparlers pour trouver un compromis sur la future relation entre leur pays et l'UE.

"Sans changement significatif, nous continuerons de nous opposer à l'accord du gouvernement" sur le Brexit, a averti M. Corbyn, estimant que ce texte ne protège pas les emplois ou l'industrie manufacturière au Royaume-Uni.

Cette fois, le vote portera sur la législation qui doit être adoptée pour mettre en œuvre son accord, et non pas sur l'accord en lui-même, un tour de passe-passe qui permet à la Première ministre de remettre le Brexit au sommaire des discussions. Vendredi, les travaillistes ont rompu les pourparlers avec la Première ministre, à six jours des élections européennes. "A moins que (Theresa May) puisse démontrer que quelque chose de nouveau permette de résoudre le problème du 'backstop', il est fort probable qu'elle échoue encore à faire passer son accord", a déclaré Nigel Dodds, chef de file du DUP au Parlement.

Commutateur de colonne de direction Kostal
C’est la colonne de direction en-dessous du volant qui assure la bonne manœuvrabilité de la voiture. Un système de direction est bien plus complexe, et les automobilistes doivent en être informés.

Les discussions sont "allées aussi loin que possible" du fait de "la faiblesse et de l'instabilité croissantes" du gouvernement conservateur, a-t-il écrit dans une lettre adressée à la Première ministre britannique Theresa May, qui a été sommée la veille par son propre parti de préparer son départ dès juin.

Cette fois, le parti travailliste claque la porte. Boris Johnson, ancien maire de Londres, est le premier à avoir officiellement confirmé sa candidature à la succession de Theresa May, jeudi 16 mai.

Un parti profite surtout de la situation: le Parti du Brexit de Nigel Farage, qui caracole en tête des sondages pour les élections européennes prévues le 23 mai au Royaume-Uni. "Bojo", 54 ans, a été l'un des grands artisans de la victoire du Brexit au référendum de juin 2016, dont il tire encore aujourd'hui une grande partie de sa légitimité. Avant cela, elle a annoncé un nouveau vote pour début juin sur l'accord négocié avec Bruxelles, dont le rejet est d'ores et déjà attendu par les marchés. Un Brexit sans accord est le scénario cauchemar pour les milieux d'affaires et un facteur de baisse de la livre.

Articles Liés

Commentaires