Tanitnews

Télécoms : Trump bannit Huawei du marché américain; le fabricant lui répond


Le président américain a interdit mercredi aux réseaux américains de télécoms de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque, une mesure d'"urgence nationale" ciblant d'abord la Chine et l'opérateur Huawei.

TRUMP, Président des États-Unis d'Amérique, constate que les adversaires étrangers créent et exploitent de plus en plus de vulnérabilités dans les technologies et les services de l'information et de la communication, qui stockent et communiquent de grandes quantités d'informations sensibles, facilitent l'économie numérique et soutiennent infrastructures critiques et services durgence essentiels, afin de mener des actions malveillantes fondées sur le numérique, y compris lespionnage économique et industriel contre les États-Unis et leur population.

Le ministère du Commerce publiera des règlements pour mettre en œuvre le décret de la Maison Blanche dans un délai de 150 jours.

Dans un communiqué, la firme chinoise déclare que l'empêcher de commercer aux Etats-Unis "ne rendra pas les Etats-Unis plus sûrs ou plus forts".

Grumpy Cat, chat boudeur et sensation d'Internet, est décédé
Les internautes amusés sous-titraient la photo du chat grincheux: "Je me suis amusé une fois, c'était affreux". Des livres ont désormais Grumpy Cat pour héroïne, et elle a aussi été l'égérie d'une marque de croquettes.

Un décret signé par Donald Trump a relancé la guerre commerciale entre les deux premières puissances économiques sur le marché de l'internet de cinquième génération. Huawei et 70 de ses filiales sont maintenant sur une liste noire. L'arrestation en décembre de la directrice financière de Huawei à Vancouver (Canada), à la demande de la justice américaine, a envenimé les choses.

Malgré des tensions entre les États-Unis et Huawei, le fabricant est prêt à négocier avec le gouvernement américain " pour trouver des mesures efficaces visant à garantir la sécurité des produits ".

Les Etats-Unis estiment que les équipements de Huawei pourraient servir à des activités d'espionnage de la Chine et ils exhortent leurs alliés, notamment en Europe, à ne pas s'appuyer sur le groupe chinois pour le déploiement de la nouvelle génération de téléphonie mobile, la 5G.

"Notre perspective n'est pas de bloquer Huawei ou toute autre entreprise mais de préserver notre sécurité nationale et la souveraineté européenne", a ajouté M. Macron, qui s'exprimait en anglais, au salon VivaTech à Paris. "En même temps, pour la 5G, nous faisons très attention à l'accès aux technologies coeur de réseau pour préserver notre sécurité nationale", a encore assuré Emmanuel Macron.

Articles Liés

Commentaires