Tanitnews

L'énorme bourde d'une passagère avant le décollage — Manchester


Les portes étaient "armées", c'est-à-dire verrouillées, et un signal lumineux indiquait aux passagers d'attacher leurs ceintures, explique le quotidien britannique The Independant.L'étourdie n'en a pas tenu compte et s'est levée pour aller aux WC à l'arrière de l'avion.

Malheureusement pour elle, elle ouvre l'issu de secours au lieu de la porte des toilettes et déclenche au passage l'ouverture automatique et le gonflage des toboggans.

Sacrée soirée pour les passagers du vol PK 702 vendredi dernier. Il était prêt à décoller de l'aéroport de Manchester vers Islamabad. Aucun personnel navigant commercial (PNC) n'était assis à proximité pour l'empêcher d'agir. Une petite erreur qui a immobilisé le Boeing et déclenché le toboggan arrière permettant d'évacuer, en urgence, les passagers. Le journal anglais The Independant s'interroge, par exemple, sur l'étrange absence d'un ou d'une stewart dans cette partie névralgique de l'avion alors que celui-ci s'apprêtait à prendre les airs. Heureusement, la passagère n'a pas chuté sur le tarmac, elle s'en sort indemne.

Lyon-Duchère: Une enquête préliminaire ouverte concernant le match Rodez
Les matches concernés sont Rodez-Lyon-Duchère (5-1) en National 1 et Sochaux-Grenoble (3-1) en Ligue 2. Interrogés par la presse fin mai , les deux clubs avaient indiqué ne pas être au courant des soupçons.

Du coup, tous les passagers ont dû être débarqués.

D'autres vols prévus au départ de Manchester ont été retardés à cause de cet incident.

Et de préciser que seulement 38 personnes, toutes volontaires, ont alors accepté de monter dans cet avion, dont tous les systèmes d'évacuation avaient dû être désactivés. Des passagers malchanceux puisque à leur arrivée à Islamabad, avec près de huit heures de retard, tous leurs bagages n'étaient pas à destination.

Articles Liés

Commentaires