Tanitnews
  • Nick Kyrgios envoie l'Australie dans le dernier carré

    Nick Kyrgios envoie l'Australie dans le dernier carré

    La partie s'est véritablement jouée dans le 3e set, au tie-break, durant lequel Sock a craqué en terminant sur une double-faute. Nick Kyrgios (ATP 16) a apporté le troisième point décisif à son pays en battant Sam Querrey (ATP 25) 7-6 (7/4), 6-3 et 6-4, dimanche à Brisbane.

    Continuer la lecture...
  • La Russie a-t-elle joué un rôle — Attaque chimique

    Se tenant en retrait sous Obama, les États-Unis ont laissé le champ libre à la Russie et autorisé Bachar al-Assad à conserver le pouvoir en recourant à une violence indicible. Les forces du régime cherchent à reprendre les derniers bastions des rebelles, notamment dans la province d'Idleb (nord-ouest), et des groupes jihadistes.

    Continuer la lecture...
  • Ce que l'on sait de la frappe américaine en Syrie

    Malgré ses déclarations de campagne, le président américain Donald Trump serait-il en train de suivre la voie de ses prédécesseurs en matière de politique étrangère, particulièrement au Proche-Orient? "Nous condamnons toute action unilatérale et l'attaque (.) contre la base aérienne d'Al-Chaayrate sous prétexte d'une attaque chimique suspecte mardi à Khan Cheikhoun" qui a fait au moins 86 morts, a déclaré M.

    Continuer la lecture...
  • Moscou, Pékin et Téhéran condamnent les frappes américaines en Syrie

    Moscou, Pékin et Téhéran condamnent les frappes américaines en Syrie

    Jeudi, il avait dit souhaiter que le Conseil de sécurité de l'ONU "sanctionne" Assad et réitéré sa volonté de "parler avec les Russes, les Iraniens et les Turcs" pour "essayer d'éliminer" le président syrien et "organiser la transition". Elle qui se félicitait de la fin de l'ingérence américaine, promettant d'agir de même si elle est élue présidente de la République, doit désormais ravaler son soutien.

    Continuer la lecture...
  • Syrie: nouvelles évacuations de rebelles à Homs

    Syrie: nouvelles évacuations de rebelles à Homs

    Les militaires américains ont finalement reconnu avoir effectué une frappe contre Al-Qaïda dans le nord de la Syrie, tout en niant avoir délibérément visé une mosquée dans la province d'Alep où au moins 42 personnes ont perdu la vie. Pour justifier ces frappes, le président américain Donald Trump a invoqué " l'intérêt vital de la sécurité nationale " des Etats-Unis. Selon une source militaire syrienne, citée par la télévision, la frappe américaine a provoqué des "pertes", sans préciser s'il ...

    Continuer la lecture...
  • Syrie : pourquoi Bachar Al-Assad n'a pas à s'inquiéter (pour l'instant)

    De son côté, le président Français et la chancelière allemande Angela Merkel , ont fait savoir que le dirigeant syrien était "le seul responsable" des frappes américaines en Syrie . Quatre soldats syriens ont été tués vendredi par les frappes américaines en Syrie qui ont également " détruit presque totalement" la base aérienne du régime qui était visée, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

    Continuer la lecture...
  • L'attaque chimique en Syrie a "franchi de nombreuses lignes" — Trump

    Le président républicain a reconnu que son "attitude vis-à-vis de la Syrie et d'Assad avait nettement changé", soulignant que "ce qui s'était passé était inacceptable ". L'ambassadrice américaine à l'ONU a prévenu que les Etats-Unis pourraient prendre des mesures unilatérales en Syrie . Mme Haley s'est emportée également contre Moscou .

    Continuer la lecture...
  • Après "l'attaque chimique" : Les Etats-Unis frappent la Syrie

    Le document insistait sur le professionnalisme dont doivent faire preuve les pilotes, conseillait l'utilisation de certaines fréquences radio communes et préconisait la création d'une ligne de communication secondaire au sol. L'Iran, autre grand allié du régime Assad, a "condamné vigoureusement" les frappes américaines et "toute action unilatérale", selon l'agence Fars. - Autre allié de poids des Etats-Unis dans la région, l'Arabie saoudite a salué la décision "courageuse du président ...

    Continuer la lecture...
  • Les alliés d'Assad déterminés à lutter contre le "terrorisme" — Syrie

    Ils soutiennent que le président aurait dû préalablement demander la permission au Congrès. Le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson. Sur le plan militaire les bombardements continuent en Syrie et un nouveau raid aérien sur Khan Cheikhoun a tué samedi une femme, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui n'a pu préciser s'il avait été mené par l'aviation syrienne ou russe.

    Continuer la lecture...
  • Frappes américaines en Syrie: agression contre un Etat souverain, selon Poutine

    Mais les Russes et les Iraniens ont des avis bien différents. "Cette action de Washington cause un préjudice considérable aux relations russo-américaines, qui sont déjà dans un état lamentable", a déclaré M. Le président russe considère cette initiative des Etats-Unis comme "une agression contre une nation souveraine" en se servant "d'un prétexte fallacieux", a déclaré Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin.

    Continuer la lecture...
  • Syrie: la chancelière allemande Angela Merkel pointe la responsabilité du régime d'Assad

    La chancelière allemande Angela Merkel a pointé jeudi pour la première fois la responsabilité du régime du président syrien Bachar al-Assad dans l'attaque présumée à l'arme chimique en Syrie . Alors que le régime syrien, ainsi que son allié russe, nient les accusations de la communauté internationale , les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont demandé au Conseil des Nations unies de voter une résolution réclamant l'ouverture d'une enquête sur cette attaque, perpétrée contre le ...

    Continuer la lecture...
  • Russie: le bilan de l'attentat dans le métro passe à 14 morts

    Russie: le bilan de l'attentat dans le métro passe à 14 morts

    Akbarjon Djalilov avait la nationalité russe , comme " toute sa famille ", selon ce porte-parole de la police kirghize. Mardi, la Commission d'enquête de la Fédération de Russie a déclaré qu'Akbarzhon Dzhalilov, 22 ans, avait perpétré lundi après-midi l'attentat à la bombe du métro de Saint-Pétersbourg.

    Continuer la lecture...
  • L'auteur présumé a été arrêté — Attentat en Suède

    La Suède observera lundi à midi à une minute de silence en hommage aux victimes, a indiqué le Premier ministre Stefan Löfven. Il finit sa course en s'encastrant dans la façade du grand magasin Åhléns. Le roi Carl-Gustav a exprimé ses condoléances. La police a appelé, via internet et des hauts-parleurs dans les rues, les habitants à rentrer chez eux dans le calme et à éviter tout rassemblement.

    Continuer la lecture...
  • L'homme gardé à vue serait le chauffeur du camion — Attentat à Stockholm

    Cet homme est celui interpellé vendredi soir à Märsta , une petite ville du nord de l'agglomération stockholmoise. Selon plusieurs médias suédois, le suspect est un Ouzbek de 39 ans, sympathisant de l'organisation État islamique . " Ça a fait le même bruit qu'une bombe qui explose et de la fumée a commencé à s'échapper de l'entrée principale " de ce magasin Åhléns, a déclaré au quotidien Aftonbladet un témoin de la scène, Leander Nordling, 66 ans.

    Continuer la lecture...
  • Un

    Un "engin ressemblant à une bombe" à Oslo

    Les experts l'ont désarmé et un suspect a été arrêté. "Le bruit causé par l'explosion était plus fort que celui de nos seuls explosifs", a précisé un porte-parole de la police. Le niveau d'alerte a été relevé en Norvège à la suite de l'attaque terroriste en Suède. Le commissariat central d'Oslo se trouve à moins d'un kilomètre.

    Continuer la lecture...
  • Frappes américaines en Syrie: "Une attaque fondée sur des prétextes inventés"

    Le gouvernement britannique "soutient pleinement l'action des États-Unis", qui ont frappé une base aérienne syrienne, a déclaré un porte-parole de Downing Street vendredi. Là, il y a un acte qui est une sorte de condamnation de ce que fait le régime, qui est un régime criminel, qui a tué plus de 300 000 personnes ". " Le régime de (Bachar al-) Assad doit être puni entièrement sur le plan international ", a-t-il ajouté dans des déclarations à la chaîne Fox TV.

    Continuer la lecture...
  • Washington menace de frapper encore

    En août 2013, Paris avait été le principal soutien de Washington dans l'optique d'une intervention en Syrie à la suite d'un massacre en banlieue de Damas (la Ghouta), où quelque 1.400 personnes avaient été tuées -selon le renseignement américain- par un bombardement au gaz sarin.

    Continuer la lecture...
  • Attaque chimique. Bras de fer à l'Onu

    Trump lors d'une conférence commune avec le roi Abdallah II de Jordanie, au moment où la Russie et les pays occidentaux s'opposaient de nouveau sur le dossier syrien durant une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU . Au moins 86 morts et 160 blessés dont de nombreux enfants sont à déplorer après l'attaque chimique survenue mardi. Médecins sans frontières (MSF) évoque "un agent neurotoxique de type gaz sarin".

    Continuer la lecture...
  • Syrie: trois jours qui ont tout changé

    L'imprévisible Donald Trump a décidé de déclencher une opération punitive contre le régime de Bachar al-Assad, soupçonné d'avoir utilisé des armes chimiques contre sa population à Khan Cheikhoun. "C'est ce que la France avait demandé à l'été 2013 au lendemain de l'attaque chimique de la Ghouta". "Hollande et Merkel portent l'entière responsabilité de donner à #Trump le pouvoir solitaire de frapper qui il veut quand il veut", a-t-il déclaré sur Twitter après les frappes américaines contre ...

    Continuer la lecture...
  • Le suspect identifié par la police — Attentat de Stockholm

    Volé dans le centre de la capitale suédoise, le camion a foncé sur la foule vendredi après-midi avant de s'écraser sur la façade du centre commercial Åhléns. Le chef du gouvernement suédois Stefan Löfven a annoncé que son pays a renforcé "les contrôles aux frontières avec effet immédiat" après cet attentat terroriste.

    Continuer la lecture...
  • La fermeture validée sous conditions — Nucléaire

    En dépit de ces pressions totalement contraires aux règles du gouvernement d'entreprise et dans une période où le Gouvernement aurait dû s'abstenir d'utiliser EDF au soutien de sa politique au mépris du principe républicain de neutralitédes Services Publics en période électorale, Mme ROYAL n'est pas parvenue à obtenir son décret immédiatde fermeture de Fessenheim.

    Continuer la lecture...
  • L'Irak condamne "l'attaque chimique" en Syrie

    François Hollande a estimé vendredi que la "réponse" des États-Unis devait "maintenant être poursuivie au niveau international, dans le cadre des Nations Unies si c'est possible", après les frappes américaines contre une base aérienne syrienne en riposte à une attaque "chimique" imputée au régime de Damas.

    Continuer la lecture...
  • Raid contre la ville frappée par une "attaque chimique", 1 mort — Syrie

    Le Pentagone soupçonne les Syriens d'avoir été aidés pour mener à bien l'opération, mais les militaires américains ne sont pas allé jusqu'à accuser la Russie. Le chef de l'ONU, la France et le Royaume-Uni ont plaidé pour leur part en faveur d'une solution " politique " en Syrie . Quelques heures plus tard, l'armée syrienne a fait état de " six morts, de blessés et d'importants dégâts matériels ".

    Continuer la lecture...
  • Le régime syrien a été "aidé" dans sa frappe chimique

    Quelques heures plus tard, l'armée syrienne a fait état de "six morts, de blessés et d'importants dégâts matériels". L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a pour sa part indiqué que sept soldats avaient été tués et que l'aéroport militaire avait été "presque totalement détruit: les avions, le tarmac, le dépôt de fuel et le bâtiment de la défense aérienne ont été pulvérisés".

    Continuer la lecture...
  • Xi Jingping chez Trump — USA-Chine

    Xi Jingping chez Trump — USA-Chine

    Peu d'éléments ont filtré sur le programme exact de cette rencontre, si ce n'est que les présidents des deux premières puissances économiques mondiales doivent dîner ensemble jeudi avec leurs épouses, Melania Trump et Peng Liyuan, avant une série d'entretiens vendredi.

    Continuer la lecture...
  • Madrid envoie un message ferme à l'organisation basque — Désarmement de l'ETA

    Ce vendredi, c'est le ministre de la Culture et porte-parole du gouvernement de Mariano Rajoy , Iñigo Méndez de Vigo , qui a tenu à clarifier les choses. C'est la Commission internationale de vérification (CIV), une structure indépendante non reconnue par l'Espagne et la France , qui a remis cette liste de caches samedi matin au Procureur de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), Samuel Vuelta Simon.

    Continuer la lecture...
  • Arrestation d'une personne liée à l'attaque de Stockholm — Suède

    Arrestation d'une personne liée à l'attaque de Stockholm — Suède

    Cet homme est celui interpellé vendredi soir à Märsta . Selon plusieurs médias suédois, le suspect est un Ouzbek de 39 ans, sympathisant de l'organisation État Islamique . -'Confinés au cinéma'- Hasan Sidi a pour sa part expliqué avoir vu deux femmes âgées allongées sur le sol. Médecin à l'hôpital Karolinska, Marie Smedberg est descendue de son métro pour se précipiter sur les lieux quand l'information est tombée sur son téléphone portable.

    Continuer la lecture...
  • La Turquie présente ses condoléances — Attentat à Stockholm

    La Turquie présente ses condoléances — Attentat à Stockholm

    Le camion aurait parcouru près de six rues avant de terminer sa course folle dans le centre commercial. Le Premier ministre suédois Stefan Löfven a indiqué que la Suède "a été attaquée" , soulignant qu'il s'agit d'"un acte de terreur". Le camion a été enlevé au cours de la nuit, ont constaté des journalistes de l'AFP. Le Premier ministre, qui a annoncé le renforcement des contrôles aux frontières , a appelé ses compatriotes à ne pas céder à la peur.

    Continuer la lecture...
  • Trump dénonce une attaque "horrible, épouvantable" en Syrie

    Les médecins ont relevé tous les symptômes d'une attaque chimique: pupilles dilatées, convulsions, mousse sortant de la bouche. Nikki Haley a ainsi déclaré que "quand les Nations unies échouent constamment dans leur mission d'action collective, il y a des moments dans la vie des Etats où nous sommes obligés d'agir nous-mêmes" selon notre correspondante à l'ONU.

    Continuer la lecture...
  • Poutine: les frappes américaines en Syrie, une "agression contre un Etat souverain"

    Selon lui, "c'est la base d'où a décollé l'avion qui a frappé Khan Cheikhoun", ville contrôlée par des rebelles et des jihadistes dans le nord-ouest syrien où 86 civils ont été tués mardi dans une attaque chimique présumée . La Russie ne croit pas que la Syrie dispose d'armes chimiques, a ajouté le porte-parole. Mais il avait finalement cédé aux pressions de son allié britannique et du Congrès américain, et il s'était rangé derrière la proposition russe prévoyant l'élimination de l'arsenal ...

    Continuer la lecture...