Tanitnews
  • Veto russes à l'ONU — Syrie

    Aussi, l'émissaire de Trump s'emploie-t-il à donner des leçons au Kremlin et à "exiger" une flexibilité de la diplomatie jusque-là tracée par le président russe. Washington prône un départ " de manière organisée " tandis que Moscou insiste sur les précédents chaos créées par des départs de "dictateurs" . Le président russe Vladimir Poutine a lui aussi reçu au Kremlin le secrétaire d'Etat américain, a indiqué une porte-parole de l'ambassade des Etats-Unis à Moscou.

    Continuer la lecture...
  • Une rencontre sous tension autour du dossier syrien — Tillerson à Moscou

    Une rencontre sous tension autour du dossier syrien — Tillerson à Moscou

    L'attaque chimique et le bombardement américain de l'armée syrienne, marquant la volte-face du président américain, ont bouleversé l'enjeu de cette rencontre. Comme le souligne le New York Times , ce serait alors la première fois qu'un secrétaire d'Etat américain n'est pas reçu par le président russe ou soviétique à l'occasion de sa visite inaugurale.

    Continuer la lecture...
  • Washington et Moscou étalent leurs divergences sur la Syrie

    Mais si Moscou et... Rare signe de détente, M. Lavrov a indiqué que "le président Poutine (était) prêt à rétablir" l'accord de prévention des incidents aériens en vigueur en Syrie jusqu'à la frappe américaine du 6 avril. Tillerson en Russie, la première d'un haut responsable de la nouvelle administration américaine, devait servir à jeter les bases de la " normalisation " des relations entre les deux pays.

    Continuer la lecture...
  • Le collectif recule sur le blocage "total" lundi — Guyane

    Jusqu'à maintenant, le contrôle des barrages se faisait avec une certaine souplesse. Les réactions n'ont pas tardé à se manifester sur les réseaux sociaux, où la belle unanimité du début semble voler en éclats, sans doute suite aux pénuries de produits de première nécessité conséquences de la grève générale.

    Continuer la lecture...
  • Un suspect arrêté, la piste du terrorisme islamiste privilégiée — Explosions à Dortmund

    Un suspect arrêté, la piste du terrorisme islamiste privilégiée — Explosions à Dortmund

    Le coup d'envoi du premier quart de finale aller entre la Juventus et Barcelone s'est déroulé sans problème mardi soir à Turin. - Les spectateurs évacuent le stade dans le calme. Un autre serait encore en liberté. Les autorités sont à la recherche du second suspect lié à l'incident, a indiqué une porte-parole du parquet pendant la conférence de presse.

    Continuer la lecture...
  • 34 personnes arrêtées pour avoir manifesté — RDC

    34 personnes arrêtées pour avoir manifesté — RDC

    M. Tshisekedi est décédé le 1er février à Bruxelles à 84 ans. Mais les Kinois appelés à manifester par l'Union pour la démocratie et le progrès social ( UDPS ) ont préféré se terrer chez eux "pour éviter de se faire tuer ou blesser". Kabila après le 20 décembre 2016, fin de son deuxième et dernier mandat constitutionnel. M. Kabila avait annoncé mercredi au Parlement qu'il nommerait un nouveau Premier ministre sous "48 heures".

    Continuer la lecture...
  • Un scénario flou à la portée historique — "Désarmement" d'ETA samedi

    L'organisation séparatiste basque ETA a livré à la police française une liste de douze caches d'armes dans le Sud-Ouest de la France, via des " artisans de la paix " de la société civile française.Ces caches d'armes et d'explosifs, qui constitueraient ce qu'il reste de l'arsenal d'ETA, sont situées dans le département des Pyrénées-Atlantiques.

    Continuer la lecture...
  • Moscou et Washington prêts au dialogue malgré une "faible confiance"

    Rex Tillerson a de son côté dit souhaiter un échange "ouvert, franc et sincère", destiné à " davantage clarifier les objectifs et intérêts communs " et les " nettes différences " dans l'approche des deux pays sur les principaux dossiers. Vladimir Poutine s'est également moqué des Etats-Unis voulant, selon lui, rejouer le scénario des fausses preuves d'armes de destruction massives en Irak en 2003, prélude à l'invasion du pays pour faire chuter Saddam Hussein.

    Continuer la lecture...
  • La lettre écrite au nom d'Allah en cours d'authentification — Attaque de Dortmund

    Les supporters des équipes allemandes et monégasques, ont évacué le stade mardi soir, sans incidents. Les auteurs du courrier et de l'attaque exigent notamment le retrait des chasseurs Tornados allemands . L'opération #bedforawayfans et #tableforawayfans a été lancée sur Twitter pour accueillir les fans de l'ASM. Le défenseur international espagnol, l'Espagnol Marc Bartra , 26 ans, a été blessé au poignet droit et a dû être opéré dans la soirée.

    Continuer la lecture...
  • "Les relations Russie-USA sont pires sous Trump que sous Obama" — Poutine

    Dans une période marquée par les tensions entre les deux pays, la Russie et les États-Unis se sont dit prêts, mercredi, à surmonter leur "faible niveau de confiance " pour mener notamment une " lutte implacable contre le terrorisme ". "Notre ligne de conduite se base sur le droit international et non pas sur un choix du type 'avec nous ou contre nous'", a déclaré le ministre. Donald Trump a qualifié de "boucher" le président syrien Bachar el-Assad accusé par les pays occidentaux d'avoir été ...

    Continuer la lecture...
  • Moscou : première rencontre diplomatique américano-russe

    Moscou : première rencontre diplomatique américano-russe

    Cette résolution proposée par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni visait à répondre à l'attaque présumée avec des agents neurotoxiques dans la localité syrienne de Khan Cheikhoun le 4 avril, qui a fait 87 morts dont 31 enfants. Vladimir Poutine a averti contre une répétition du scénario des fausses preuves d'armes de destruction massive en Irak en 2003, prélude à l'invasion du pays pour faire chuter Saddam Hussein.

    Continuer la lecture...
  • "Un cocktail assez explosif" en Corée du Nord

    La session de cette année est la première après que Donald Trump soit arrivé au pouvoir. Le porte-avions américain USS Carl Vinson fait route vers la péninsule coréenne, a annoncé samedi le commandement américain dans le Pacifique en mentionnant clairement la menace nucléaire nord-coréenne.

    Continuer la lecture...
  • Syrie: Moscou à l'ONU accuse Washington d'avoir violé la loi internationale

    Syrie: Moscou à l'ONU accuse Washington d'avoir violé la loi internationale

    Cette réunion d'urgence se tient à la demande de la Bolivie, qui a estimé que le lancement d'une soixantaine de missiles américains contre une base aérienne en Syrie constituait une violation des lois internationales. En Turquie, où de nombreux blessés ont été évacués, les premières analyses "effectuées à partir des éléments prélevés sur les patients laissent penser qu'ils ont été exposés à un agent chimique", selon le ministère de la Santé.

    Continuer la lecture...
  • "Selon certains renseignements, les USA veulent viser le sud de Damas" — Poutine

    Saluée par l'Occident, la réplique américaine contre une base militaire syrienne, en guise de riposte à l'attaque au gaz, a resserré les rangs du G7 et de l'OTAN. Il n'y a pas d'avenir de la Syrie possible avec Bachar Al-Assad. "Ce n'est pas une position d'agressivité à l'égard des Russes, plutôt une main tendue, dans la clarté", a insisté le chef de la diplomatie française.

    Continuer la lecture...
  • Le G7 réclame le départ d'Assad — Syrie

    Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a qualifié l'idée d'"absurde" et expliqué qu'un abandon du soutien russe à Bachar al-Assad reviendrait à " laisser le champ libre aux terroristes ". Lavrov. "Notre ligne de conduite se base sur le droit international et non pas sur un choix du type +avec nous ou contre nous+", a déclaré le ministre.

    Continuer la lecture...
  • Les pays du G7 réclament le départ de Bachar Al Assad — Syrie

    Les pays du G7 réclament le départ de Bachar Al Assad — Syrie

    Ce mardi, un haut-responsable américain a indiqué que les États-Unis cherchaient à savoir si la Russie a été complice de cette attaque, en s'interrogeant: "Comment est-ce possible que leurs forces (russes) se trouvaient dans la même base que les forces syriennes qui ont préparé, planifié et mené cette attaque et qu'ils ne l'aient pas su à l'avance?" Un autre haut responsable de l'administration américaine a accusé Moscou de "semer la confusion dans le monde" sur le rôle du régime syrien dans ...

    Continuer la lecture...
  • Nacho jouera en défense aux côtés de Ramos — Real Madrid

    Il y avait la place, mais Neuer, c'était un mur (rires)! " Sur l'ensemble du match, c'est assez mérité , estime Zidane au micro de Canal +". Les grands matches, ce ne sont que des petits détails. L'unique but de la rencontre a été inscrit à la 28e minute par Antoine Griezmann sur un penalty, son cinquième but de la compétition. "Ils ont fait grosse première période".

    Continuer la lecture...
  • La piste islamiste examinée par la police — Explosions à Dortmund

    Mardi 11 avril, 19 h 15. Le quart de finale aller de la Ligue des champions entre Dortmund et Monaco a été reporté à mercredi, 18h45, par l'UEFA. Le défenseur espagnol, Marc Bartra, blessé au poignet, a dû être opéré dans la nuit. Des analyses supplémentaires sont en cours pour déterminer la substance explosive exacte utilisée. Le 12 avril, plusieurs médias évoquaient le fait qu'une lettre écrite au nom d'Allah avait été retrouvée sur les lieux.

    Continuer la lecture...
  • Xi plaide auprès de Trump pour une solution pacifique — Corée du nord

    L'appel intervient après un tweet de Donald Trump qui avait semblé lier les négociations commerciales entre les deux premières puissances économiques mondiales à la question nord-coréenne: " J'ai expliqué au président chinois qu'un accord commercial avec les Etats-Unis serait bien meilleur (pour les Chinois) s'ils résolvent le problème nord-coréen! Washington a annoncé pendant le week-end que le porte-avions USS Carl Vinson et son escadre faisaient route vers la péninsule coréenne, alors ...

    Continuer la lecture...
  • Attaque chimique en Syrie: la Russie pose un 8e veto à l'ONU

    M. Mattis a ainsi justifié la frappe punitive ordonnée le 6 avril par le président américain Donald Trump "pour dissuader le régime" de Damas de lancer une autre attaque de ce type. Les ministres des Affaires étrangères du G7 et leurs principaux alliés du Moyen-Orient ont discuté mardi du dossier syrien lors d'une réunion extraordinaire organisée dans la ville de Lucques en Toscane.

    Continuer la lecture...
  • Famine en Afrique : l'ONU craint un nombre de morts massif

    Famine en Afrique : l'ONU craint un nombre de morts massif

    La situation actuelle est le résultat d'une conjugaison de facteurs. Les Nations unies réclament à la communauté internationale 4,4 milliards de dollars pour faire face à la famine qui menace ces pays. Au Kenya, dont un pan du territoire est confronté à une forte sécheresse, près de 175.000 enfants ont cessé de fréquenter les établissements scolaires .

    Continuer la lecture...
  • Syrie. Des "provocations" à l'arme chimique en préparation

    Le président russe Vladimir Poutine a finalement reçu mercredi au Kremlin le secrétaire d'État américain Rex Tillerson, alors que les deux pays se livraient ces derniers jours une guerre des mots au sujet du dossier syrien. L'attaque a été attribuée par la rébellion et des pays occidentaux dont les États-Unis, au régime Assad qui a démenti toute implication. "Un dirigeant qui a tué, et qui continue de tuer, des centaines de milliers de gens de son propre peuple (.) doit partir", a insisté à ...

    Continuer la lecture...
  • Sergeï Lavrov et Rex Tillerson pour des discussions

    Sergeï Lavrov et Rex Tillerson pour des discussions "franches" sur la Syrie

    M . Mattis a ainsi justifié la frappe punitive ordonnée le 6 avril par le président américain Donald Trump "pour dissuader le régime" de Damas de lancer une autre attaque de ce type. Le président Vladimir Poutine a considéré ces attaques aériennes " comme un acte d'agression contre un Etat souverain livré en violation du droit international sous prétexte farfelue ".

    Continuer la lecture...
  • Tillerson rencontre Poutine au Kremlin

    Les tensions des derniers jours, autour de l'attaque chimique présumée en Syrie suivie du bombardement américain d'une base aérienne syrienne, promettaient une rencontre compliquée. Alors que l'administration américaine estime qu'il n'y a " pas de doute " que le régime de Damas est responsable de l'attaque chimique présumée, la Russie répète qu'il n'y a aucun élément prouvant la responsabilité de Damas.

    Continuer la lecture...
  • Marc Bartra opéré — Explosions à Dortmund

    Il a aussi été soigné pour des coupures dues à des éclats de verre. Le match, lui, a été reporté d'une journée. La décision, annoncée à 20h30, a été de reporter le match à mercredi, 18h45. Le stade, où devait se dérouler la rencontre face à Monaco, est situé à une dizaine de kilomètres. On ignore, pour l'heure, qui a posé ces explosifs et pour quelle (s) raison (s).

    Continuer la lecture...
  • Lutte contre le terrorisme : un djihaiste recruteur présumé arrêté au Point E

    Lutte contre le terrorisme : un djihaiste recruteur présumé arrêté au Point E

    A s'en tenir aux informations communiquées par la police, ces hommes étaient recherchés par les services de sécurité de leurs pays respectifs pour des faits liés au terrorisme. "En provenance de Turquie dans un camp de réfugiés recueillant en majorité des Syriens , les deux ressortissants marocains ont déclaré jeter leur dévolu sur notre pays, en raison du calme, de la tranquillité et de sa proximité avec le leur, le Maroc ", selon la police.

    Continuer la lecture...
  • Arrivée de l'USS Carl Vinson dans l'ouest du Pacifique — Nucléaire nord-coréen

    Si à l'origine le porte avions Carl Vinson devait faire escale en Australie, il se dirige actuellement vers le Pacifique accompagné de son escadron aérien, de deux destroyers lanceurs de missile et d'un croiseur lanceur de missile. Mais cette réponse nord-coréenne suggère que le régime de Kim Jong-un n'entend pas changer d'attitude: "Nous prendrons les mesures de contre-attaque les plus fermes contre les provocateurs, afin de nous défendre par la voie des armes", a ainsi précisé le ...

    Continuer la lecture...
  • Le Parlement approuve l'état d'urgence décrété par Sissi — Egypte

    Il est en outre appliqué depuis plusieurs années dans une partie du nord de la péninsule du Sinaï, où le groupe jihadiste Etat islamique (EI) est très actif. "Des policiers l'en ont empêché et il s'est alors fait exploser" à l'entrée de l'église, faisant 11 morts et plusieurs blessés, selon le ministère égyptien de l'Intérieur.

    Continuer la lecture...
  • DIRECT | Suivez les temps forts de Borussia Dortmund - AS Monaco

    DIRECT | Suivez les temps forts de Borussia Dortmund - AS Monaco

    Elles feraient aussi référence à l'attaque terroriste à Berlin en décembre. Elle a précisé que la police avait retrouvé sur les lieux du drame trois lettres identiques de revendication laissant penser à un attentat jihadiste. Demain soir, l'AS Monaco se déplace sur la pelouse du Signal Iduna Park pour y affronter le Borussia Dortmund . L'UEFA, le Borussia Dortmund et nous sommes sur la même ligne.

    Continuer la lecture...
  • Guyane: le vol Air France maintenu mardi, via Fort-de-France

    Guyane: le vol Air France maintenu mardi, via Fort-de-France

    Selon un porte-parole de la compagnie joint par l'AFP, les vols AF852 Paris-Orly Cayenne et AF853 Cayenne Paris-Orly prévus mardi seront bien opérés. Mardi, jeudi et dimanche, Azul Linhas Aereas Brasileiras assure la liaison Cayenne-Belem, offrant aussi des connexions transatlantiques. Les liaisons aériennes entre Paris et Cayenne sont fortement perturbées depuis deux semaines en raison du conflit social en Guyane.

    Continuer la lecture...
  • Le Pen et Macron cèdent du terrain à Fillon et Mélenchon — Présidentielle

    Mais il y en a tout de même un qui a voulu "élever le débat". Emmanuel Macron, qui perd un point à 23%. Maintenant, ça veut pas dire qu'il faut se projeter, comme je l'ai dit que je ne souhaite pas donner de consigne de vote. En effet, c'est au candidat de la droite que Jean-Luc Mélenchon dispute la troisième place du podium. Macron est aussi donné vainqueur dans un scénario du second tour qui l'opposerait à Jean-Luc Mélenchon, mais dans un duel un peu plus serré (55% pour le candidat d'En ...

    Continuer la lecture...
  • Attentat à Saint-Pétersbourg : prudence et sécurité renforcées

    Djalilov avait la nationalité russe , comme " toute sa famille ", selon le porte-parole, une information non confirmée par les autorités russes. L'explosion s'est produite à 14h40 (heure locale) dans une rame circulant entre deux stations , Sennaïa Plochtchad et Tekhnologuitcheski Institout, d'une ligne fréquentée qui traverse le centre de Saint-Pétersbourg.

    Continuer la lecture...
  • Niger : plus de cinquante combattants de Boko Haram tués

    Mais l'année 2017 pourrait battre tous les records si rien n'est fait, car rien que pour le seul trimestre de l'année, 27 enfants ont déjà utilisés par Boko Haram pour commettre "des attentats-suicide", note l'UNICEF dans son rapport. En 2016, l'UNICEF a soutenu psychologiquement 312 000 enfants au Nigeria, au Tchad, au Cameroun et au Niger, et a réuni plus de 800 enfants avec leurs familles.

    Continuer la lecture...
  • Les Etats-Unis frappent la Syrie — En direct

    Les Etats-Unis frappent la Syrie — En direct

    Franceinfo fait le point. A l'époque, le magnat de l'immobilier Donald Trump avait exhorté sur Twitter M. Obama à ne pas intervenir en Syrie. "Il va de l'intérêt nationale de la sécurité des Etats-Unis de prévenir et de détourner la propagation et l'usage d'armes chimiques mortelles ".

    Continuer la lecture...
  • Entente nécessaire entre Washington et Moscou — Syrie

    Entente nécessaire entre Washington et Moscou — Syrie

    Alors que l'administration américaine estime qu'il n'y a " pas de doute " que le régime de Damas est responsable de l'attaque chimique présumée, la Russie répète qu'il n'y a aucun élément prouvant la responsabilité de Damas. La Russie, qui dément la responsabilité de Damas dans l'attaque chimique présumée, a dénoncé la frappe américaine comme une " agression contre un Etat souverain ".

    Continuer la lecture...
  • Les États-Unis veulent déloger Al-Assad, mais pas seuls

    Les États-Unis veulent déloger Al-Assad, mais pas seuls

    Juste après l'attaque chimique présumée de Khan Cheikhoun dans la province d'Idleb au nord-ouest de la Syrie, imputée à l'armée syrienne, le président américain a déclaré que son attitude envers al-Assad "a beaucoup changé", alors que le secrétaire d'Etat, Rex Tillerson, a affirmé que "des étapes sont en cours" pour organiser une coalition dans le but de faire chuter le président syrien.

    Continuer la lecture...
  • Trump prêt à "résoudre le problème" nord-coréen sans la Chine

    Annoncée dans la foulée de la frappe punitive américaine en Syrie, cette décision a été largement interprétée comme une démonstration de force de l'administration Trump, qui s'est aussi dite prête à se charger "seule" du problème des programmes nucléaire et balistique nord-coréens, si Pékin ne faisait pas rentrer dans le rang son turbulent voisin.

    Continuer la lecture...
  • Deux attentats contre les Chrétiens Coptes font 44 morts — EGYPTE

    Deux attentats contre les Chrétiens Coptes font 44 morts — EGYPTE

    Le Parlement a sept jours pour approuver ou rejeter l'état d'urgence, mais on s'attend à une approbation puisque l'assemblée législative est remplie de supporters d'Abdel Fattah al-Sissi. Le second attentat a été perpétré dans la grande ville d'Alexandrie dimanche en début d'après-midi. Cette deuxième attaque a fait 17 morts, dont 4 policiers, et 48 blessés, rapporte le ministère de la Santé.

    Continuer la lecture...
  • Le G7, États-Unis en tête, réclame maintenant le départ d'Assad — Syrie

    Le G7, États-Unis en tête, réclame maintenant le départ d'Assad — Syrie

    Mais il a refusé d'indiquer si l'utilisation de chlore figurait parmi les armes chimiques qui déclencheraient de nouvelles représailles américaines. D'autres pays occidentaux lui ont également emboîté le pas en adoptant la même position. Est-il suffisant d'accuser automatiquement le régime de Damas simplement parce qu'il est une dictature originairement responsable de la guerre dans le pays? Cette interprétation repose sur l'existence d'une vision stratégique chez le président américain.

    Continuer la lecture...